L’ambre

Tout sur l’ambre

Définition

L’ambre n’est pas une pierre, c’est un minéral transparent, brillant, qui arbore généralement une teinte entre le doré et l’oranger, mais qui existe aussi en couleur verte (voir photo), rouge et noire.

Il s’obscurcit de manière naturelle avec le temps.

S’il est mis en contact direct avec le feu il s’enflamme immédiatement et sa dureté est semblable à celle de l’or et de l’argent bien qu’il soit moins dur que le fer et d’autres minéraux.


Particularités de l’ambre dominicain

L’ambre de République dominicaine proviendrait de l’Hymenea, une espèce disparue d’arbres tropicaux aux larges feuilles de la famille des légumineuses, dont le parent le plus proche se trouve encore dans l’est de l’Afrique.

L’ambre de la République dominicaine est célèbre pour la diversité des inclusions qu’il contient et les chercheurs d’ambre, les scientifiques et les collectionneurs classent l’ambre par les trois trésors rares qu’il peut contenir : les scorpions, lézards et grenouilles.

Seulement 30 à 40 scorpions, 10 à 20 lézards et 8 ou 9 grenouilles ont été trouvés dans le monde.


Une autre particularité de l’ambre dominicain est qu’il tend à se présenter dans de nombreuses couleurs, très brillantes, avec une grande variété de très belles nuances.

Plusieurs facteurs influencent la détermination de la couleur de chaque pierre.

Quelques facteurs possibles sont : le type d’arbre producteur de la résine ; la composition de la résine, son temps et les conditions de fossilisation ; la présence d’éléments naturels (organiques et inorganiques); les différents niveaux de température et pression existantes.

Formation et composition

L’Ambre est composé principalement par du carbone, de l’hydrogène, et de l’oxygène (C10H10).

Il s’agit de la résine fossilisée d’arbres qui ont vécu il y a des millions d’années.

L’ambre vient donc de la résine végétale résiduelle de quelques arbres qui ont existé il y a 25 à 40 millions d’années.

Celui-ci, avec le temps a subit un processus de fossilisation en formant des masses irrégulières et étendues dans les couches sablonneuses et les ardoises argileuses de l’âge tertiaire.

Les arbres produisaient la résine :
- En tant que protection contre des maladies et les infestations d’insectes.
- Quand l’écorce d’un arbre était blessée ou rompue par une attaque de scarabées ou d’autres insectes.

Pour ces raisons, il renferme généralement en son intérieur des insectes et des plantes parfaitement conservés qui ont été emprisonnés dans la résine visqueuse avant leur fossilisation…

Après s’être exsudée à l’extérieur, la résine se durcissait dans des sédiments humides comme l’argile et le sable qui se formaient au fonds des lagunes ou deltas de rivières, et était ainsi conservée dans la croûte terrestre pour des millénaires.

En Europe, l’ambre s’est formé à partir de la résine du Pinus Succinifera, alors qu’en Amérique il provient de la légumineuse Hymenaea Courbaril connue sous le nom de Guapinol au Chiapas (Mexique) et au Nicaragua et en République dominicaine sous le nom de Caroubier appartenant à la période géologique tertiaire.


Localisation

Dans le Monde :
Bien que l’ambre soit présent dans beaucoup d’endroit dans le monde, seulement vingt réserves de quantités élevées ont été trouvées autour du monde à ce jour, et ce principalement en Europe Orientale (Baltique), au Mexique et en République dominicaine.

En République dominicaine :
Même si une partie de l’ambre est minée dans la partie Sud orientale, notamment autour de Bayaguana, la plus grande mine d’ambre dominicain se trouve dansla Cordillère Septentrionale, entre Santiago et Puerto Plata.


Extraction de l’Ambre

L’extraction de l’ambre est effectuée principalement de deux manières : à ciel ouvert et de manière souterraine.

Les mines sont des tunnels creusés dans des pentes escarpées, les hommes excavent dans la colline jusqu’à trouver la couche de charbon qui contient le coeur de l’ambre .

C’est pourquoi ils perforent des trous par lesquels ils entrent en rampant quelques fois.


Histoire, croyances et usages antiques

La pièce d’ambre la plus ancienne a été découverte par l’homme dans le secteur de Ganover, en Allemagne.
Ceci est arrivé il y a environ 30.000 ans.

Depuis l’antiquité l’ambre est un matériel très prisé.

Les Phéniciens troquaient déjà l’ambre comme une marchandise d’une importance primordiale avec d’anciens peuples baltiques.

Les romains aimaient beaucoup les bijoux d’ambre et ils ont établi des routes de commerce de ce matériel depuis l’Europe jusqu’à la Mer Baltique, la principale zone d’origine.

Déjà en 3.000 avant J.C., l’ambre baltique était échangé contre les marchandises de l’Europe méridionale.

Autour de 58 après J.C., l’empereur romain Néron aurait envoyé un chevalier romain dans une quête de cet or du nord et rapportait plusieurs centaines de livres d’ambre à Rome.

Postérieurement, à partir de 1283, les chevaliers teutons, aprèsêtre revenus de leurs croisées, sont devenus les gouverneurs absolus de la Prusse et donc des sources baltiques d’ambre, ainsi que de la manufacture des objets ambrés et ils punissaient les contrevenants par la pendaison.

Durant les 500 années suivantes, l’ambre était surtout utilisé à des fins religieuses.

Des milliers de trouvailles archéologiques en Amérique centrale ont prouvé que l’ambre était utilisé par des hommes préhistoriques en tant qu’embellissement personnel et comme glorification dans des rituels religieux.

Dans l’antiquité les gens pensaient que l’ambre se formait quand les rayons du soleil traversaient la surface de l’océan, mais il s’agit en réalité de résine fossilisée d’arbres conifères.

Autour de 1600 avant J.C., les anciens grecs, qui étaient fascinés par l’ambre, pensaient que l’ambre se formait quand les larmes de la Déesse de la rivière tombaient dans l’eau.

Pour les Grecs l’ambre a été une importante monnaie d’échange qui a été distribuée dans des nations de la Méditerranée.
Les Grecs ont aussi été les premiers à décrire la propriété électrostatique de l’ambre.

Dans l’Odyssée un collier d’ambre qui appartenait à un négociant phénicien distingué est décrit.

Des objets faits d’ambre baltique ont été trouvés dans la tombe du Roi Toutankhamon 1400 avant J.C. et en Mésopotamie en 900 avant J.C.

Aux yeux des peuples anciens, il apparaissait comme une pierre magique grâce à sa capacité de chauffage lorsqu’il est tenu entre les mains. Une fois chauffée, la résine fossile émet un parfum agréable qui provient de ses parfums volatiles aromatiques.

En Amérique latine l’ambre était considéré comme une pierre bénéfique dans les cultures indigènes où les enfants le portaient pour se protégerdes maladies et des mauvais esprits.


Propriétés

À travers l’histoire les peuples ont toujours cru aux propriétés curatives de l’ambre.

Les alchimistes égyptiens lui attribuaient une valeur religieuse et médicale.

Ainsi, médicalement, il revitaliserait l’organisme, ainsi que l’organe du corps sur lequel il est placé, en améliorant notamment sa fonction.

Il favoriserait la virilité et la fécondité.

Sous forme de collier, il offrirait d’excellents résultats contre le goitre, les oreillons, tout ce qui est relié à l’audition et à la gorge, spécialement en ce qui concerne l’asthme et la toux persistante.

Il amplifierait extraordinairement l’énergie de la pensée et des omissions mentales.
Il préserverait des dommages causés par le feu ou l’eau.

Au Tibet les initiés l’emploient pour attirer les vibrations positives et la bonne fortune.
On dit qu’il transforme les bons rêves ou les désirs en réalité, qu’ils soient relatifs à l’amour, à la santé ou au travail.